Malaisie: Melaka

En pensant à ce blogue dernièrement (oui, j’y pense, même si mes billets sont hum… espacés?), j’ai réalisé que je n’y avais pas encore parlé de mes villes favorites! Parmi elles, Melaka (parfois orthographiée Malacca ou Malaka), une ville côtière d’environ 850 000 habitants mais qui semble en compter moins. Cette ville fut notre premier vrai contact avec la Malaisie (nous étions allés à Tioman avant, mais ce n’est pas vraiment pareil), pays où on pensait passer rapidement et où on a finalement passé trois trop courtes semaines.

La ville est belle, l’architecture datant des époques de colonisation portugaise, hollandaise et britannique côtoyant l’architecture chinoise et malaisienne. Le samedi et le dimanche soir, le quartier chinois s’anime avec le Jonker’s Night Market où on trouve cossins, bouffe de rue et, tout au bout, un karaoké. Ce-dernier est TRÈS public, avec une scène et de nombreuses chaises pour que des dizaines de personnes te fixent pendant ta prestation. J’ai observé pendant quelques chansons, assez longtemps pour voir un homme monter sur scène pour chanter, accompagné d’une femme qui dansait en suivant à peu près le rythme et avec très peu d’enthousiasme derrière lui. J’avoue que j’étais un peu mal à l’aise, tout en trouvant la situation assez comique.

Melaka est le genre de ville où tu pourrais marcher pendant des heures et des jours et toujours en découvrir de nouveaux racoins. Elle m’a charmée grâce à son look, mais elle avait aussi une énergie particulière, que je ne peux pas vraiment décrire, malheureusement. Il va falloir vous déplacer, en plus que je viens de réaliser que mes photos de la ville ne sont vraiment pas mes meilleures.  À vos billets d’avion tous!

Immeuble dans le quartier chinois, Melaka

Immeuble dans le quartier chinois, Melaka

Détail architectural à Melaka

Détail architectural à Melaka

De l'artisanat qui brille dans le noir...

De l’artisanat qui brille dans le noir…

J'ai des doutes à propos de son Internet sans fil gratuit

J’ai des doutes à propos de son Internet sans fil gratuit

Karaoké grand public

Karaoké grand public

Et pour les amateurs de café, dans le quartier chinois, c’est au Mod’s que ça se passe. On a voulu essayer le café au Daily Fix aussi, mais il semble qu’une seule personne soit apte à opérer la machine à espresso (!) et lors de notre passage, elle était absente…  De toute façon, le café au Mod’s est bon et tout se fait dans… une Westfalia! Comment ne pas tomber sous le charme?

La Westfalia du Mod's

La Westfalia du Mod’s

Menoum.

Menoum.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s