Être végétarien au Japon: comment ne pas mourir de faim

Le Japon est un des pays les plus difficiles, sinon LE plus difficile que j’ai visité pour les végétariens. Bien que la viande rouge n’ait pas l’importance qu’on lui accorde en Amérique du Nord, le poulet, le porc et, surtout, le poisson et les fruits de mer sont omniprésents, ce qui rend le séjour du végétarien en terre nippone pas mal compliqué. N’ayez crainte toutefois, avec un peu de connaissances et de préparation, il est possible pour un visiteur de se nourrir adéquatement pendant son séjour, et ce, sans se tourner vers les restaurants strictement végétariens.

*Mes suggestions de restaurants végé feront l’objet d’un billet différent, à venir la semaine prochaine.*

Lire la suite

Advertisements

Japon: la déclaration de revenus + photos de cerisiers en fleurs

Maintenant que vous avez tous soumis vos déclarations de revenus pour l’année, que diriez-vous de parler… de déclarer vos revenus à l’étranger? Comme j’ai occupé un emploi au Japon, aussi peu payant ait-il été, je devais, en mars-avril, compléter les formalités afin de faire ma déclaration de revenus. Ce fut un moment mémorable, pour diverses raisons mais, surtout, parce que…

Lire la suite

Birmanie/Myanmar : Train Hsipaw – Pyin Oo Lwin

Un jour, je suis tombée sur ce site et je me suis dit: Ah! Voilà ce que je veux faire de ma vie! Prendre des trains. Tous les trains.

Dans cette optique, j’essaie d’en prendre le plus souvent possible. Oui, même le train ultra lent canadien. Et même le train ultra lent birman, celui duquel je veux vous. Un train plus lent que celui de ViaRail, mais Ô combien haut en couleurs!

Au départ, nous voulions faire le trajet de Mandalay à Hsipaw. Malheureusement, quand nous sommes allés acheter nos billets, on nous a dit (ou du moins on a cru comprendre) que le train du lendemain ne comporterait probablement pas de première classe, mais qu’on pouvait se présenter 15 minutes avant le départ pour le savoir et prendre la classe ordinaire dans la négative. Vous vous dites sans doute qu’il n’y avait rien là, qu’on avait juste à se présenter et prendre la classe ordinaire au pire. Mais voilà, ce train est réputé pour être un peu comme un manège. Il bouge d’avant en arrière, de gauche à droite et de haut en bas en même temps et la classe ordinaire est constituée de banc de bois très droits, qui peuvent sembler corrects pour quelques heures, mais le trajet en dure, une bonne journée, 14. On avait peu envie de se retrouver sur des bancs de bois pendant probablement 18 heures. Ah oui, 15 minutes avant le départ du train signifiait qu’on devait se présenter à… 3h45. Du matin oui.

Lire la suite